Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 février 2017

commentaire sur l'albatros

Mon nouvel héros s’appelle Savall d’Arvo. Il aime un point c’est tout. Il en est même parfois sidérant. Tout son blog est finalement touchant et sobre, discret et très souvent éclatant. Son amour de la vie, essentiellement porté par elle, redessine sa trajectoire permanente. L’introspection est son jardin. C’est un conteur attentif, aimable, adorable, aimant.  

18 février 2017

ET LE TEMPS FAIT SON ŒUVRE

Telle une fourmi qui construit sa propre montgolfière pour aller au bout de son monde, je grimpe dans mon propre rôle, qui n’est en rien de composition, pour m’interroger et me répondre.

En braqueur à la petite semaine, je suis face à ma réalité, je me coupe du monde, je pose mes épines sur la table et me dévisage en ce miroir peu aimable.

Entre observation précise et impossibilité de cacher le point de mire de ma cible, les fondamentaux sont bien là, l’image sans voile m’inspire enfin la délivrance, la liberté de mouvement, et c’est sans doute là que réside toute la difficulté : écarter la nostalgie, la lucidité arrivera ensuite.

En fait, et avec toi, je voulais édifier une île secrète, là où l’été serait venu passer l’hiver.

SavalLd’Arvo

17 février 2017

commentaire sur l'albatros

Savall d’Arvo trempe plus souvent sa plume (celle de son clavier) dans le fruit des fruits de ses Corbières natales que dans le lait fraise, et il le fait bien ! Nouvellement inscrite (je ne sais par qui et je m'en fiche), je me suis abandonnée sur son site par temps gris et j’y ai trouvé du soleil.

commentaire sur l'albatros

Il est pourtant bien certain que dans ce monde rien ne rend un homme nécessaire, si ce n'est l'amour.

16 février 2017

7EME ART

Mon scénario n’est pas une liturgie mais la meilleure façon de le décrire serait de le considérer comme une anomalie. Je sais que, comme tous les romans qui n’en sont plus, je veux faire du neuf avec du vieux en choisissant des morceaux repêchés de séquences différentes, mais je ne suis pas encore en panne d’inspiration tellement je me suis laissé envahir par mon rôle.

Disons que je me fais plaisir en m’offrant une existence en parallèle avec des airs enchantés qui flottent en l’air avant de venir se réfugier au creux de mon âme !

Alors voilà, pour rassembler le puzzle d’une vie d’errance j’ai besoin d’une colle forte qui se nomme muse.

Mais le thème principal, celui que j’ai choisi comme compagnon de route depuis quelques décennies, reste identique : espoir, justice, partage, équilibre, vérité, passion… Loin d’avoir toutes les qualités requises pour porter un tel étendard cousu fil à fil, sache que je m’y essaye au quotidien !

Savall

14 février 2017

FIN DE MESSE

Dérive sidérale au royaume des ombres, celle des mélancoliques à perpétuité.

Je plaide coupable : le constat est simple et le raisonnement évident pour garder trop de choses sous le bonnet et ne pas avoir assez expulsé la bêtise lorsque les braises fumaient encore.

Alors, je me suis totalement perdu en croyant que tu déposerais les armes face aux vertus miraculeuses de l’écriture, mais la vie n’est plus drôle du tout pour que je puisse continuer à te la décrire.

Puni, sanctionné, raillé même, tu ne me donnes plus suffisamment de temps pour vider mon sac de pierreries et recueillir l’or de tes verbes…

Je n’aurais même pas eu le privilège d’une poignée de main, même périssable, et c’est peut être mieux ainsi ?

SavalLd’Arvo 

12 février 2017

commentaire sur l'albatros

Merci de votre réponse cela fait quelques heures que je lis avec grand plaisir votre blog, vous avez du talent ! Bonne continuation