Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 mars 2017

A TEMPS PARTIEL

Chers liseurs, je ne suis ni un écrivain, ni un intellectuel, je ne suis qu’un artisan qui s'étale souvent maladroitement, alors pardonnez que je fonctionne à l’instinct !

Savall

commentaire sur l'albatros

Savall, vous êtes devenu mon ami virtuel (pour le moment puisque vous me servirez de guide cet été), aussi je m'autorise à vous demander : mais que s’est-il passé pour que vos années vous donnent autant de vertiges ?

28 mars 2017

MES MOTS ONT LA PAROLE

En cherchant bien dans tes archives, il ne te restera de moi que quelques modestes recettes et peu de nouveautés marquantes.

Si, peut-être, un son que tu auras voulu précaire au sein de ma galaxie tourmentée et une interprétation aussi perfectible qu’une douce escapade catalane qui restera comme une émouvante partition !

Thème classique de la mise en abîme : le jeu dans le je, et réciproquement, en attendant que je rafle une mise conditionnelle ?

En fait, les fausses raisons de nos incertaines retrouvailles importent peu, même si la chose est bien écrite, harmonieuse et plausible selon les dires de mes liseurs.

L’essentiel serait que tu entendes mes mots pour corriger tes conjonctions.

Savall

27 mars 2017

commentaire sur l'albatros

Chaque personne traverse des zones de turbulences plus ou moins intenses dans sa vie. Les émotions vécues ressemblent aux manèges à sensation que certaines personnes apprécient à la fête foraine. Sur la route de la réconciliation avec soi chaque individu croise des mots qui guérissent leurs propres maux.

23 mars 2017

INCERTITUDE

La nature humaine me possède encore. Elle flotte, glisse, se pare de chiffons, s’habille d’indifférence. Au loin une petite étincelle vacille mais ne s’éteint pas.

J’avance en boitant vers elle, mes godasses souffrantes, mais les bras ouverts et cette main tendue qu'elle ne voit plus alors que j’écris le chant joyeux de la guérison.

Savall

22 mars 2017

commentaire sur l'albatros

L’alchimie entre l’être et son imaginaire serait complexe ? Un peu moins pour lui, car pour ses suiveurs (je suis une fidèle depuis l’orpailleur), nous savons que la bonté se cache toujours derrière sa porte.  

commentaire sur l'albatros

Cliché court, transparent et poétique, épuré et précis. Je prends son chemin avec plaisir.