Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 février 2014

FORGERON DU MONDE

« Qu’est-ce qu’un homme, si ce n’est un soi qui vogue entre illusions personnelles et labeurs collectifs ? ».

Ce court prélude rédigé, le travail peut s’engager sur l’amour rythmé par les trajets, l’existence banale, les illusions perdues, les idées que l’on tient à distance et celles que l’on se forge dans la durée.

Et puis à tout cela s’ajoutent ces gens qu’on voit sans les regarder, qu’on fréquente sans les aimer, ceux qui se fondent dans le paysage et ceux qui ne manquent à personne mais dont on a besoin parce que ça fait ressortir les autres.

En fait, je suis parvenu à me convaincre que nous sommes des êtres libres, des créatures de désir et qu’il faut remplacer le devoir par l’allégresse.

Et puis prendre sa vie en main plutôt que de se la faire soustraire et harponner l’état d’aimer pour qu’il reste lumineux tout en faisant gaffe à ce que la chute ne soit pas périlleuse.

 

Savall d’Arvo 

26 février 2014

TROIS PETITS RIENS

Je sentais bien arriver la fin du parcours et la porte qui se claque. Alors continuer sa route, comme un ange me l’avait annoncé, ou ramasser quelques visions dépourvues de générosité ?

J’avais pris conscience que mes récits périmés, indociles à la modernité, s’étaient abreuvés d’un passé idéalisé et qu’il était temps que je m’en débarrasse avant d’en mourir en héros épuisé sur le bûcher de la bêtise.

Pourtant c’était assez beau, souvent éthéré, parfois harassé, surement sans espoir, chargé d’une musique rageuse à souhait satisfaite mais pas remboursée…

Et là, en passeur d’émotions, en réalisateur de l’intime, j’ai mis un point final à cette sacrée histoire alors que mon souhait était de la convertir en histoire sacrée.

Savall d’Arvo