Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 mars 2015

L'ENCRE ANONYME

Sais-tu que je ne me reconnais même plus dans les quelques éloges qui me sont encore portées puisque tu as décidé de ne plus les arbitrer. Je ne me reconnais plus dans ces voies où je me déporte aux vues de tous. Je me résigne, me rassure, mais je suis encore ce que je suis puisque j’écris.

Je ne me retourne plus, ni dans la rue, ni sur moi-même. Pourtant, sur le trottoir d’en face, j’avance toujours d’un pas franc vers mon destin salutaire alors que le pourpre du manteau de l’hiver s’estompe et que l’incarnat bruni (!) 

J’enrage, je m’insère de toute ma constance, je me considère parfois comme une encre fielleuse depuis que tu es repartie. Et c’est à ce titre que je suis habité d’une densité langagière et terroriste qui exploserait à retardement, soulevant de son souffle et dans les moindres couches, les lourdes plaques de tes règles inconvenantes. 

Je ne produis presque plus rien ces derniers temps, ni causes, ni effets. Je ne me projette nulle part. Ne vois-tu pas que je me désagrège ? Tu crois avoir gagné ? Gagné pourquoi et pour qui, même pas pour toi puisque tu refais le choix de disparaître une nouvelle fois dans cette encre noire et bourbeuse !

Savall d’Arvo

 

 

Les commentaires sont fermés.