Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 avril 2015

LA TOGE ET LE JABOT

En compagnie de mes épreuves, je voulais traquer la moindre émotion derrière la réalité de mes choses pour y trouver un irrésistible penchant pour la tendresse, le désir et la sublime passion. Alors, je t’ai remis pour la énième fois mon cœur dans un bel état et sans fraude. Une façon pour moi de classer les moyens et d’en établir leurs justes valeurs... mais tu n’as toujours pas compris que c’était pour de bon, pour de vrai !

J’ai donc fini par t’écouter, puis certains jours et puis ceux qui suivent, pour me rendre compte de ce que je savais déjà :

« Peu importe la blancheur de la toge ou de la tenue du jabot des diseurs de mauvaises aventures, il faut aller se rendre compte de ce qu’ils disent, car il ne suffit pas de les comprendre, encore faut-il se demander s’ils disent vrai… et là, il a de forte chance que par tramontane quelques perruques s’envolent ! »

Bien entendu, en Icare, je me suis brûlé les ailes à la flamme de mes erreurs. Peut-être un problème « d’union » entre l’âme et le corps, entre la mienne et le tien ? A moins que cela soit encore un de tes terribles « abandon », comme une déroute, comme une nouvelle capitulation face à un exercice dont tu n’auras jamais la solution ?

Savall d’Arvo

 

Les commentaires sont fermés.