Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 avril 2015

L'ANGELUS

Dehors, il bruine, le ciel est bas comme cette époque blafarde. La lumière s’efface à mesure que le temps passe. Je n’apprécie guère ces reliquats de journées qui défilent et m’échappent d’un revers de main alors que l’angélus tinte sa propre misère au clocher robotisé de ma chapelle.

J’exècre ce faux rythme de vie qui s’impose car il me sépare immanquablement de toi et casse mes attentes jusqu’à ce lendemain qui sera pareil à la veille. Je n’aime pas cette enquête dans laquelle je m’essouffle pour me satisfaire.

Depuis toi, j’ai perdu le fil de mes écrits dans les caniveaux langoureux de cette torpeur qui m’enveloppe. Depuis quelques temps, je pense avoir réduis mes déraisons, comme ça, dans un élan de folie casanière. Et puis cette fatigue lancinante de nager à contre-courant ! Je me sens amoindri ! Même Don Quichotte a fini par se lasser de se battre contre les vents contraires.

Alors, demain, je reprendrai ma quête animale et mes dénivelés, là où se trouve ce passage furtif et frustrant au milieu de mes vignes, là où se faufilent des perdreaux épris d’une liberté comptée… un peu comme la mienne ?

Savall d’Arvo

 

Les commentaires sont fermés.