Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 avril 2015

DU HAUT DE MA CITADELLE

Voici mes lignes écrites à l'abandon d’un nouveau matin sans illusion !

J’ai fini par chercher à combattre ce vide par le vide pour assécher cet esprit devenu trop pesant ! J’y suis parvenu par l’obsession et l’abstinence à la recherche de mes lieux saints et démesurés difficiles à dompter. 

Insatiable faim des couleurs des grands espaces, de la rechute à la renaissance, il y a l’obsession de tout rompre, de tout arrêter, de remplir indéfiniment ce vide. Insatiable faim d’aller toujours plus loin, d’aller toujours plus haut !

Je ne contrôle pas mes états d’âme mais les gère au mieux, je passe d’un extrême à l’autre sans parvenir à tomber dans l’irréversible continuité de l’un ou de l’autre.

Je parviens à tenir en équilibre par l’écrit, c’est bien là mon unique thérapie matinale !

Je ne suis pas un artiste, d’ailleurs je suis peu ou presque mais ça me va bien ! Je ne suis qu’un funambule qui marche sur le fil de la vie que je me compose, que je décompose à souhait pour me la recomposer histoire de me recommencer.

Je compense par idéalisme et par amour de l’existence.

Je m’équilibre par mes émotions véritables que je déborde souvent avec fracas, alors que je risque la chute, que je la provoque même, la cherche, puis je me retiens juste au bord pour me poster en déséquilibre, me remets en piste et glisse à nouveau sur le fil détendu de mes fantasmes.

En fait, je me sens libre dans la difficulté et l’effort !

Savall d’Arvo

 

Les commentaires sont fermés.