Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 juin 2015

COSMOGRAPHE & PHILANTHROPE

Il parcourt allègrement les sentiers millénaires de ses collines. Ses jambes le portent par habitude et puis parce qu’elles ne peuvent faire autrement. Il commence à afficher sur l’écran de sa vie un visage gravé de quelques sillons fossilisés par son propre temps qu’il n’a surtout pas fini de vivre d’une manière intense. Sa barbe tracée par coquetterie s’exhibe nettement plus sel que poivre telle une orée d’aubépine.

Ses poumons, traversés par le souffle de sa Tramontane, semblent vouloir s’évader de cette cage trop étroite. Sa respiration est devenue un peu plus courte pour le relier à la vie qu’il veut mener tambour battant. Alors, face à ses deux outils enchevêtrés, il la recouvre sur l’établi de la loi sacrée laissant sous le voile bleu ses ­illusions et les quelques différences entre les êtres de chair, de sève ou de pierre...

Il se situe au milieu de son monde en essayant de se mettre à sa juste place et en enchaînant des scènes qui lui paraissent surprenantes : une rage d’aimer bien au dessus du raisonnable et de tout soupçon, une envie affirmée de vouloir « jouer juste », un débarquement de légendes arrimées aux étoiles, la métamorphose d’une carpe devenue lapin et puis le ­labeur surréaliste partagé avec ses réfugiés sous la voûte étoilée qui ne se plaisent qu’en rang d’oignons !

De cette île qu’il voulait perdue pour l’offrir à celles et à ceux qu’il aime, notre homme déroule ses poèmes ­en ­faisant rimer l’humain inévitable, l’animal qui somnolerait encore en lui et l’exploration d’un équilibre prétendument essentiel.

« Surtout pas donneur de leçons de choses, il se raconte tout bonnement pour ne plus s’effrayer des choses qui passent et le dépassent et pour tenter de vous faire croire à ses belles histoires » 

SavalLd’Arvo

 

Les commentaires sont fermés.