Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 juillet 2015

FOYER D'INCENDIE

Il m’arrive encore de scruter chacun de tes soupirs mémorisés.

De parcourir la rudesse de tes traits lorsque tes yeux prennent la couleur de l’obscurité.

De décrypter chacun des signes exprimés à la commissure de ta bouche et d’épouser la fêlure de tes lèvres jusqu’aux soubresauts de ton cœur.

De saisir ton mouvement ondulatoire et de m’imprégner de la tension de ta chair dès lors que ton esprit s’égare pour partir à la recherche d’une gêne diffuse qui va suspendre le moindre de tes fibres.

De m’attendrir devant ta chair si sensible à réagir et pourtant, de cambrure en galbe, j’ai failli…

Je suis toujours aussi grisé, givré, ivre de toi, inscrit dans l’accompagnement de chacun de tes spasmes.

Il me tarde que tu redonnes une dimension gigantesque à mes folies.

 

SavalLd’Arvo

 

Les commentaires sont fermés.