Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18 août 2015

LA REALITE EST UN PRETEXTE

Je sais, nous ne sommes que les composantes à part entière d’une aventure humaine, mais cette fois ci c’est la mienne !

Nous ne nous mesurons pas les uns aux autres mais rivalisons contre nous-mêmes et explorons nos propres limites dans cette désunion. Nous ne faisons pas le tour de tout mais le tour de notre entité profonde parce que le trouble d’amour conduit toujours à la démesure.

Les difficultés s’enchaînent, les ascensions sont longues et éprouvantes. L’organisme s’impatiente mais comprend qu’il ne lui sera accordé aucune complaisance si bien qu’il se résigne à endurer grâce à un mécanisme dont lui seul a le secret.

Je pense à mon corps, ma tête avance… Je panse mon corps, ma tête le devance. Mon périple commence à peine. Tout s’accélère, de la tête aux nuages, de la poussière aux étoiles que je soulève de mes foulées expirées.

Tu ne sais même plus que je calque mon rythme sur les battements de ton cœur que je soupçonne hélas qu’en ma mémoire.

Je ne suis plus rien. Ni de moi-même. Ni d’un autre. Tout défile : mes échecs successifs, mon mal-être ressurgissant et mon Golgotha sort alors de la brume

Et puis là, dans mes Corbières d’origines souffle un air robuste qui façonne la pierre brute, qui ronge nos maisons anciennes parées d’indolence et de rires, nos collines asservies par tant de vaillance mais aussi les Hommes jusqu’à ce qu’ils deviennent juste un peu meilleurs que leurs valeureux précurseurs… cette noble énigme que je ne veux mesurer tellement je l’aime !

 

SavalLd’Arvo

 

Les commentaires sont fermés.