Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 août 2015

MASURE DELABREE…

De cette voie choisie par le cœur et l’esprit, je n’hérite que du champ rétréci de tes nimbes obscures, où tu laisses abandonnés, ceux qui refusant la compromission ne peuvent que trancher le membre corrompu. Tu règnes désormais à la tête de ta pyramide inversée, conçue de ta substance oblique et fragmentée, entrecroisée de pauvreté. Tu avances borgne à tes propres aliénations, dissimulant ton apathie spirituelle, tu scintilles en te glorifiant de tes desseins courbes et fourbes, guettant de nouveaux sujets aveugles et asservies.

De ton duché émane des relents de lisier, puanteur insupportable répandu par ton sceptre vomissant, flanquant dans les abîmes les flammes naissantes, ta porte basse se referme sur toute lumière.

Déshonorant ta corinthienne, tu ères entre deux mondes enchainée à ta masure délabrée, encore hantée par quelques obscurs et médiocres marquis enrubannés de hardes. Sous les colonnes félonnes de ton édifice pourrissent tes fondations, ta chair se décompose sous l’office de ta propre ciguë, lentement distillée par ton verbe perfide.

Ariana Barras

 

 

Les commentaires sont fermés.