Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24 août 2015

AIMER & CRAINDRE

Nous savons tous que l’amour est une prise de risque. Il suscite un phénomène de vertige, parfois même de rejet : on peut casser l’amour parce que l’on en a trop peur, le saboter tout en essayant de se confier, réduire son importance en s’attachant à une « activité d’assurance » où tout repose sur soi-même.

Tout cela revient à se protéger du pouvoir exorbitant de l’autre sur nous. L’amour poussant à sortir de soi, le moi, le combat.

Aimer, c’est avoir peur et « Faire l’amour aide à aimer ». Sans échange corporel, quelque chose dans l’amour ne se fait pas. L’amour demande du plaisir parce qu’il y a du désir et les amants qui s’aiment connaissent une jouissance supplémentaire.

La différence des sexes s’annule dans le rapport. On ne sait plus qui est l’un et qui est l’autre. Les deux se confondent. On fait corps.

Bien distinguer l’amour vrai. L’amour vrai, c’est cette illusion que notre amour est unique. L’autre est l’idéal incarné, et nous existons grâce à son regard. On s’élit l’un l’autre ! Nous investissons l’autre. Nous lui reconnaissons son importance, nous l’estimons, nous le valorisons, nous le croyons irremplaçable. Nous avons fait une trouvaille, découvert un trésor. Nous ne sommes plus seuls. L’autre nous apporte aussi son monde, une ouverture vers d’autres horizons, des émotions que nous ne percevions pas avec la même intensité auparavant.

« Être aimé, c’est se sentir justifié d’exister », disait Sartre.

 

SavalLd’Arvo

 

Les commentaires sont fermés.