Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 août 2015

commentaire sur l'albatros

Jacques Attali : Pendant que le monde est en plein délire, que la violence s’installe, que la guerre menace dans bien des lieux, que le terrorisme frappe en de maints endroits, jusque dans nos trains, qu’une crise économique majeure se prépare en Asie, que les inégalités explosent, que le chômage ne se réduit pas, que les mouvements de population s’accélèrent d’une façon vertigineuse, que de nouvelles idéologies se forment partout, que les technologies les plus folles bouleversent nos vies quotidiennes et transforment la nature même du travail, et demain la condition humaine, la classe politique française prépare benoîtement sa rentrée, sur le mode le plus traditionnel et le plus éloigné des enjeux – bref, le plus nul, le plus indigne du pays !

EN COMPAGNIE DU MOI

Voici quelques années que je ressens cette impression de « jouer juste », comme un sentiment profond d'être curieusement moi, être honnête avec moi-même.

Me sentir bien, plus fort pour me débarrasser de ces conflits intérieurs qui altèrent mon existence, plus résistant aux pressions extérieures et à ceux qui les propagent avec véhémence. Bien décidé à agir en obéissant à mon seul désir, à mes convictions, à mes valeurs, aux principes que mon légués mes chers disparus, à être enfin en accord avec mon moi… Etre moi-même, vaste programme et quelle ambition me diriez-vous ?

Pour moi, être soi, c’est être mobile, expansif, réactif, réaliste, perméable. C’est découvrir et accepter la complexité souvent inconfortable de mes contradictions internes et l’ambivalence de mes désirs. C’est ne pas dénoncer, ne pas trahir, ne pas fuir ses responsabilités. C’est se situer dans une phase d’admission et de compréhension, en n’écartant rien de l’autre, même le futile. C’est aussi venir en aide à une personne qui en a besoin.

Ce sont quelques-unes de ces valeurs essentielles qui m’aident à me sentir intègre. Ce sont ces valeurs morales que j’ai plus ou moins consciemment choisis pour me sentir bon et aimable, fiable et loyal à mes idées, à mes amis, à mes « frères de l’ombre », à mes amours aussi. Mais je sais parfaitement qu’il ne suffit pas d’avoir une conscience morale ou une volonté d’acier pour les défendre et les affirmer, encore faut-il avoir suffisamment de ressources pour soutenir et exprimer ce désir profond.

Mon attitude ne relève d'aucun hasard. Nous pouvons tous la développer et l'entretenir, grâce à une compréhension de ce qui se joue en soi, grâce à une meilleure connaissance de soi, grâce à ce formidable diapason de l'harmonie intérieure. Grâce aussi à ce « communiquer autrement dans la vérité, dans le propre, à écouter son cœur et ses tripes pour tenter d’irradier de confiance… et puis sourire, oui tout simplement sourire »

SavalLd’Arvo