Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01 septembre 2015

LES MOTS…

Comme deux notes, les mots « servir et s’ouvrir » ont éclaté dans une prose qui explose, entrant en résonnance contre mes parois. M’invitant à franchir cette passerelle étroite, j’ai simplement découvert sur l’autre rive sans mystère, mon reflet plus vivant que jamais. Sortie de ma chrysalide, j’accueille à présent ces mots qui cabriolent, sonnent et s’entrechoquent, je me plie et me courbe sans souffrances, pour moissonner cette récolte abondante. Je m’adonne à ces incartades avec délice, sans rougissement coupable, je succombe à leurs caprices, accompagnée d’un sentiment étrange qui me traverse depuis quelques jours. Ces mots qui s’imposent à moi ne semblent non pas provenir de ma pensée, mais paraissent être captés par elle dans ce Tout qui m’environne, comme si ma conscience les saisissait, isolément ou par bouquet, pour les acheminer en moi à la vitesse de la lumière.

Probable résultante de ma métamorphose à ce monde dont je me tenais si bien éloignée, ouvrant les vannes de la mécanique des fluides à cet échange permanent, entre extérieur et intérieur de soi.

Expérience d’immano- transcendance, de parcelle d’acceptation de soi qui perméabilise l’Être à ce courant circulant que l’on nomme créativité. Toutefois, aussi loin que je me souvienne, les mots étaient venus me visiter très tôt dans la vie, sous différentes formes, sous d’autres voûtes rarement étoilées. Ils manifestaient leur volonté d’être, mais les maux dérobent trop souvent la certitude des mots, aussi ai-je confiné leur ramification dans une alcôve, une histoire d’amour à huit clos sclérosant leur respiration et étouffant la mienne. Néanmoins, ils s’offrent toujours à moi, sans conséquence aucune, existants sans souillure ni usure, exprimant avec force et liberté la pureté noble de leur essence originelle.

Désormais, ils virevoltent, puis se posent pour exposer leur nature profonde, m’inondent, et détalent appelés vers de nouvelles compositions. 

Ariana Barras

 

 

Les commentaires sont fermés.