Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10 octobre 2015

DÉSIR

Je ne sais plus si les cloches qui sonnent s’accordent au temps ou si c’est moi qui m’accroche aux cordes de ces cloches pour retenir le temps. Mais souviens-toi il y a 15 ans je crois, en cette fin d’après-midi-là je partais te rejoindre pressant mes pas sous la pluie. Les bas éclaboussés par la fraîcheur des gouttes d'eau saisissant la chaleur de ma peau.

Les cheveux un peu défaits par le vent tombant sur ma pèlerine beige, ma robe grenat ajustée et boutonnée sur le devant se mariait avec l'orange, le jaune et le rouge vif de l'automne, éclatant à la lumière des réverbères de l'allée transformée en miroir, me rapprochant de toi.

J'arrivais enfin à ta porte, haletante, les joues rosies et déjà fiévreuses de l'amour que nous allions faire. Puis ton sourire, tes lèvres brûlantes, tes mains prévenantes, et tes bras puissants et passionnés enlacés autour de moi m'emportant déjà dans la lutte sensuelle de nos corps. Vers ce plaisir que je te donne encore aujourd'hui dans la douceur et la flamme de mes cuisses.

Parfois je te regarde assis à ton bureau parcourue par ce désir toujours aussi intense que j'ai pour toi, avec cette envie irrésistible de t'émouvoir en laissant glisser mes dessous devant toi pour venir t'interrompre dans l'urgence de mon désir. Et offrir ma corolle à ta plume troublée pour t'enlever et échanger cette jouissance prolongeant la violence de mon amour pour toi...

Ariana Barras

 

Les commentaires sont fermés.