Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 octobre 2015

L’ADIEU AUX ARMES

Assis sur ses prétendus avantages, il se prétend le maitre, le souverain, le prépondérant par qui tout doit passer ! Il veut avidement et évidemment le pouvoir pour dominer son petit monde, dominer pour asservir et asservir encore pour dominer.

Il songe surtout à se maintenir et à se perpétuer dans ce qu’il a ou ce qu’il croit posséder pour exister, pour apparaître, pour correspondre aux normes familiales.

Suffisance ironique à la volée, menaces mentales et parfois physiques à peine dissimulées. Droit usurpé de cet être d’un autre temps qui n'a rien compris et qui ne comprendra jamais la misère qu’il conduit et qui le conduit inexorablement aux abîmes de l’exil… ce n’est qu’une question de temps pour rejoindre l’isolement punitif !

 

Alors elle s’enferme dans une causalité étouffante où le dominant et la dominée sont clairement identifiés.

Toute marche en avant nécessite le sacrifice des formes usées, que toute marche se poursuit à travers les écroulements et sur les débris de ce qui a cessé d’exister.

Tout le monde te dira qu’on ne prend son envol, son indépendance pour s’inventer une nouvelle vie, sa liberté pour s’ouvrir les portes d’un ailleurs, qu’à la condition d’en payer le prix fort !

Jamais, sous les servitudes, cette idée n'a été plus vivace !

SavalLd’Arvo

 

 

Les commentaires sont fermés.