Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 janvier 2016

TERRE D'ENFANCE

Posée sur une pierre, entre le Chêne raviné et la rivière verdâtre, j’essaye de t’écrire dans cet au-delà pour lequel tu as claqué la porte sur ma petite vie. Ta vie bien remplie, juste et sonore comme ta voix, et si douce quand elle se portait vers moi. Je presse la feuille, mais rien ne sort, tout s’étouffe dans cette mine. Je griffe ma page qui se lamente de me voir en peine. Toutes ces années, pour en arriver à ta frontière, entre ta chair que je porte et mon cœur où tu vis.

Dès mon arrivée, ton sourire éclatait, le gris vert de tes yeux me remplissait. Je me réfugiais contre ta bonté. Je traversais ces heures et ces jours de sérénité, où ta main écrasait la mienne de tendresse. Et les miennes toujours trop petites, qui tentaient de t’envelopper d’amour.

Notre plus belle façon de nous dire, était ces silences, les " nôtres ", où tout se passait dans la force du lien, entrecoupé par tes mots qui ne m’assommaient jamais de longue tirade, seulement l’essentiel, tu puisais tout dans mon regard et moi dans le tien.

Mon cœur transpercé, mon âme crevassée, mon corps douloureux, se guérissaient auprès de toi. Je brisais mon visage à te sourire, à effacer la noblesse de tes sillons, à remonter le temps de ta vie d’Homme, de ta jeunesse jusqu’à « Celle » que tu ne cessais de voir dans mon visage.

Tu étais simplement Beau et si Vrai.

Tu m’apprenais la terre et ses bienfaits, sa vaillance, sa nécessité. Tu connaissais son goût, ses couleurs, décidais de cette parcelle pour les années à venir. Le temps travaillait en harmonie avec cette argile patiente et généreuse.

Tu sais rien n’a diminué, tout est là, à Toi, comme un torrent paisible et puissant, avec lequel je partirais à mon tour, remplie de la générosité que tu as mis en moi.

"Je déterre mes racines grâce à Toi et à ton insistance, tu as raison, il faut bien ouvrir cette voie…"

Ariana Barras

 

Les commentaires sont fermés.