Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 mars 2016

DERNIERE VALSE

Savoir qu'il est aimé suffit rarement à un homme, car les hommes ont aussi cette sensibilité que les femmes s’approprient avec autant de facilité. Ne pas donner notre cœur avec autant de ferveur nous éviterait bien des malheurs… et elles ne peuvent l’admettre.

Moi, c'est la passion qui me fait exister et qui donne à chaque instant cette volupté à ma vie. Chacun de mes souvenirs me chavire, me transporte, et je me surprends à m’inventer alors que c'est impossible.

Aujourd'hui je veux arrêter de désirer aussi fort pour souffler… et cela gâche mon existence !

Alors j’écris presque chaque jour une dernière lettre, puis la toute dernière, celle que l'on écrit avec ses soupirs, celle qui nous assassine un peu plus à chaque mot, celle que l'on se déteste d'écrire, souvent celle qui nous condamne, mais que l'on écrit pour subsister.

SavalLd’Arvo

 

Les commentaires sont fermés.