Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20 mai 2016

A VAINCRE SANS PÉRIL…

Il n’y a d’ailleurs pas grand-chose à faire pour des êtres aimés de la plus étonnante des manières et il est nul de leur dire à tout bout de champ qu’on les aime puisqu’ils sont aux abonnés déficients !

D’ailleurs, il ne faudrait recueillir que les quelques traces qu’ils laissent derrière eux sur le sable obscur avant que l’eau saumâtre ne les recouvre parce qu’ils ont fini par oublier qu’ils ne sont que des passagers du provisoire et qu’il faut qu’ils prennent conscience que le goût de la vraie vie ne peut s’épanouir qu’en comparant ses meilleurs arômes...

Aussi, en ce bout d’aurore qui finira bien par se pointer, je lève mon verre de rosée matinale en l’honneur de ton incroyable et inénarrable irréalité.

Mais, après tout, tu sais fort bien que toutes mes histoires éternelles ne sont que des histoires d’adultes au soleil levant, lesquelles, parfois, sont aussi tristes que les chagrins d’un enfant.

SavalLd’Arvo… un matin qui n’en finit pas de finir.

 

Les commentaires sont fermés.