Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 juin 2016

LA BOHEME

L’éternelle usure naturelle de la vie à deux et la façon dont les êtres se fanent lorsque le couple figé sur deux voies parallèles, coupé de toute ardeur passionnée qui consume tout et que tout désagrège.

Les routes parallèles des uns finissent par en croiser d’autres et le paysage se recompose parce qu’il ne peut en être autrement.

Sur le marais d’une vie, devenue en apparence brillante, surnage l’image sombre trouée de lumières dans la nuit du passé. Alors, la mélopée du couple se poursuit et se consume de chapitre en chapitre, si proche et si détournée, si étanche et si cloisonnée, la faute au temps qui passe inexorablement.

Seul ou à deux, mais souvent plus joliment, il faut garder en mémoire ce cliché afin de ne pas oublier que le quotidien est un metteur en scène surdoué, imaginatif et inlassablement cruel.

SavalLd’Arvo

Les commentaires sont fermés.