Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 juillet 2016

EXQUISE VIOLENCE

Touché, conquis, ravagé même jusqu’à l’indécence… mais tu m’as renvoyé à la réalité de l’éphémère comme un laquais qui n’aurait pas su interpréter tes carences. Mais, fallait il que je change à ce point pour que tu t’évades aussi longtemps et fallait il que je déraisonne à l’interdit pour ne pas fléchir ?

J'ai mal de ne pas avoir tout lu de toi alors qu’il y avait tant à lire.

Mais qu’as-tu fait de nos éclatants échanges dans cette alcôve d’infortune ? Ils se mêlent à ton départ qui me fige sous le couchant de cette nuit menaçante !

Tu te départis de tes douleurs que tu croyais passagères ! Tu retrouves l'anémie de ton fardeau quotidien ! Tu essayes de renaître au milieu des gravas de tes beaux jours ! Tu as pris le chemin du retour car tu veux essayer de noyer tes épreuves dans la flaque de tes tourments ! Tu penses avoir la solution à ton bonheur et c’est irrévocable ! Rien ne sert d'insister, rien ne sert de s'enfoncer davantage, tu dois franchir seule le seuil de ta douleur, c’est bien là, la plus belle de tes échappatoires !

Il y a quelques jours, désenchanté, je suis allé toucher les boucles d’écume de mer pour rentrer rafraîchi alors que toi tu décidais de revenir au fiel pour décongestionner l’amertume de ta vie !

En fait, je dois te dire que je n’admets plus que l’on ne puisse croire en moi jusqu’à l’acharnement ! Dès lors, il s’instaure en ma carcasse comme un désenchantement qui ne bat plus pour mon juste équilibre ! Et puis, j'ai mal aussi parce que tu vas m’obliger à redouter ce que je mettais au dessus du cœur des hommes : la flamme authentique !

Tu pars pour t'en sortir et je te quitte pour en finir, mais sache que le reflet de ton âme tintera longtemps au clocher de mes écrits !

SavalLd’Arvo

Les commentaires sont fermés.