Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 août 2016

TRISTE MELODIE

L’aventure se déroulait tant mal que bien avec la force qui rend tout possible, celle de vivre pour dire oui, mais au-delà des honneurs, l’énigme demeure par des échappées belles, des fulgurances et des silences aussi.

En suspension dans un monde en parallèle, avec un non-sens de la belle désunion, j’ai essayé d’intégrer ton monde chargé de refus infectés qui ont fini par nous achever.

Contrairement à toi, j’aime trop tout ce qui vit, tout ce qui se prononce et comme je n’abandonne que rarement, je préfère me tenir là, droit, debout, face au renoncement jusqu’à l’épuisement puisque je suis persuadé que l’on peut aimer davantage en donnant ce qu’on n’a pas reçu !

Si tu savais comme je redoute l’éclat qui me dépouille, le rayon qui me transperce, le manque d’esprit, l’absence d’amour, tout ce qui touche à l’outrage, tout ce qui fait vieillir.

Le désir est ma sève, je veux qu’il me comble, qu’il me calme, qu’il me hante pour ne pas devenir la magnifique illustration d’un oubli nécessaire !

SavalLd’Arvo

Les commentaires sont fermés.