Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 août 2016

DERRIERE LE FRACAS DE LA LUMIERE

J'entends les battements de ton cœur, j’entends ce que je vois dans tes yeux, et ce que je vois c'est ton âme...

Bien que nous tracions nos mots comme de simples artisans. Je crois que tu seras toujours aveugle à ton immense talent...

Au lyrisme de tes envols qui flottent comme des notes au cours d'une soirée musicale au pied de la fraîcheur d'une abbaye.

Au renouveau de tes écrits et aux appels vibrants à la vie, qui émergent de toi comme des matins de printemps éclatants, avec la délicatesse et la dextérité aiguisées que tu affiches modestement comme ceux dont le regard assuré, endossé d'un signe ostentatoire de liberté se porte loin et droit devant.

J'aime ce que tu fais comme j'aime ce que tu es. Je veux que tu gardes tes tiroirs secrets, le voile sur ta part de mystère, que j'ai la soif d'aller vers toi, que j'ai le désir de te découvrir, d'aller t'apprendre encore, que jamais je ne te connaisse parfaitement, que tu restes mon parfum sauvage, ma terre de lumière.  

Ariana Barras

30 août 2016

CET AUTRE MOI 3

Je mène ma vie comme je peux, comme un apnéique de l’extrême qui part à la conquête de lui-même en outrepassant ses limites dans le dessein de défier l’inconnu, de défier son inconnue, de devoir résoudre sa propre équation.

Apprendre à mieux se connaître en transgressant les lois du vertige.

Alors j’écris le soir, le matin, pour fuir le banal, la nuit même pour une escapade au milieu des hululants, puis au matin blême, à ne plus savoir le faire, à me griser d’un mot trouvé au hasard d’une riposte, à m’épuiser physiquement, à me durcir mentalement.

Caresserai-je l’espoir de voir le fond et de revoir la surface ? Peut-être ne verrai-je qu’une seule de ces deux extrémités se consumer à mon approche?

SavalLd'Arvo