Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 septembre 2016

commentaire sur l'albatros

C’est ce brouillage permanent entre le réel et l’irréel qui définit l’univers si singulier, si poétique, si ardent, du délicat somnambule du pays des sept vents occitans. Le sol où se trouve cet homme, je l’imagine solide, en droite ligne avec ses histoires. J'aime.

29 septembre 2016

commentaire sur l'albatros

Que votre obsession soit continuelle car elle me touche particulièrement. Les mecs ne savent plus parler et encore moins écrire. Je les trouve souvent lamentable. Même le mien avec son satané rugby et sa chasse du dimanche. Je crois bien qu’il n’est capable de faire une déclaration d’amour qu’à sa canette de bière ?

 

LA FLUTE DESENCHANTEE

La suite de la suite, ou bien la fin de la faim ? A moins qu'un nouveau départ ne soit possible ? Tout dépend de la façon dont chacun accorde les points ?

Une bien jolie coïncidence. Des séquences époustouflantes dissimulées au creux d’une alcôve. Une lenteur suggérée. Des mouvements imperceptibles. Un appétit immodéré pour de belles choses.

Et puis il a rencontré les soirs aux nuances de déception. Des retrouvailles persistantes au grès de ses absences, de celles qui endommagent jusqu’à vous rendre vulnérable.

Un écart qui anéanti alors qu’il lâchait à peine la rampe pour assurer ses pas. Une léthargie qui supprime tout et même jusqu’à l’usage de la parole. Un couple d’intérimaires si singulier qu'il déborde de son cadre pour infuser dans l'histoire.

C'est le paradoxe de cette aventure, son intelligence et sa force, parfois sa raison d'être aussi. Parce qu'il fixe le lien d'un imaginaire commun fait de réalités et de fantasmes pour parvenir à toucher ici et là, elle et lui, lui sans elle.

SavalLd’Arvo

OBSESSION

Chercher à exprimer par les mots le FONDAMENTAL, l'essence de mes sensations et de mes émotions, les perceptions les plus profondes qui se trouvent encore enfouies je ne sais où ?

Savall

27 septembre 2016

commentaire sur l'albatros

En apprenant comment convertir les drames en élan vital, les souffrances en énergie palpable, on adhère sans peine à cette vision d’une existence résolument positive. Transmettre à l’autre l’extraordinaire énergie des êtres solaires… par bonheur, cher Savall, vous êtes contagieux.

 

26 septembre 2016

commentaire sur l'albatros

Savall d’Arvo est un enchanteur !

LA FLUTE ENCHANTEE

Cette histoire se passe sur une île, la sienne, là où il rêvait d’aventures sabre au clair. Ils sont ensemble depuis si longtemps peut être, presque une dizaine, plus ou moins, il ne sait plus. Le temps passe si vite, l'amour aussi, comme il se fissure et se replâtre.

Ils refont le monde sans que ni l'un ni l'autre n'aille forcément bien, mais il faut continuer, faire face ou pas dans cette arène où le toréador est forcément gagnant.

Le premier épisode était fantastique, le deuxième nostalgique. Le dernier est plus que sombre, plus réaliste puisqu’il a franchi le mur invisible qui les sépare de leur vie privée.

L’un qui se tait parce qu’il ne sait pas dire ce qu’il voudrait dire et l’autre qui sait mettre dans ses mots la précision d’une lame autant pour inciser que pour souder. Mais quand la beauté surgit, même par intermittence, les mots et les images trouvent alors l’apaisement.

Loin d’être un lieu des soupirs et bien avant que les oiseaux n’y chantent, dis-moi à quelle fontaine faut-il boire pour nous redonner la force de nous évader ?

Au loin, un opéra remarquable sous la voute enchantée. Il a ton sourire et porte ta flamme. Que fait Mozart dans tout ça ? Que fait-il en ses lieux que certains déclarent sacrés ? Qu’importe, il ne se lasse pas de frôler de ses doigts l’ivoire d’un clavier, celui d’une chanson qui n’existe pas !

SavalLd’Arvo