Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 décembre 2016

DERAISONS D’AIMER

Tu ne sais même plus ce que tu fiches derrière ton pupitre sur lequel tu déposes tes asservissements supposés. Alors tu combles tes vides jusqu’à me laisser en rade de la plus basse des façons !

Tu as perdu ton brouillon cocasse, ton naturel et ta liberté de ton ! C’est tellement dommageable de te planquer derrière une ironie de basse cuisine car tu ne vois plus qu’elle ressemble depuis son origine à une casserole dont l’émail fout le camp !

Mais alors, que penses-tu faire de tes malheureuses histoires d’amour ? Le générique promettait le meilleur, mais tu l’as tellement truffé de pièges qu’à la fin il se casse…

De l’art de vouloir gagner le firmament en te priant sur tes bas-côtés, les mains jointes et en silence, je sais que le miroir que je te tends n’est pas étonnant, mais lui au moins il sait réfléchir !

SavalL par une nuit d’orage

Les commentaires sont fermés.