Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 janvier 2017

TRIOMPHE SUR LA MATIERE NOIRE

Oui, il faut renoncer aux loyautés empoisonnées, en finir avec les blessures et les épisodes malheureux…

Oui, il faut virer de notre vie affective, toutes les émotions bloquées qui sont encore actives : tristesse, rancœur, colère, et c’est dans cette brèche, féconde en surprises, en richesses, que se conduit l’amour...

Les rêveries du chaland, solitaire ou non, ne peuvent connaitre de pause ?

SavalLd’ARvo

28 janvier 2017

commentaire sur l'albatros

Quoi qu’il en dise, l’amour court toujours entre ses histoires courtes mais fortes en passions, pulsions et chaleur humaine.

27 janvier 2017

L’ETOILE EST MORTE

Le lyrisme éveilleur aurait pu côtoyer des couplets au raz des étagères, ceux de tout en bas au rayon des chansons à boire, même pas celui des balades d’une époque, façon rock comme nous avons su les aimer !

Aujourd’hui, ce qui court sur ton disque désenchanté, celui du fameux manège de tes tendres années, c’est le tumulte léger d’un clapotis, celui qui pourrait ressembler à ta destinée !

En espérant qu’au bout de tes confusions, tu puisses trouver l’apaisement, la naïveté de la découverte et cette palette où s’étalent toutes les couleurs de l’arc-en-ciel que j’ai tenté de te dessiner.

Il est vrai qu’avec le temps, sans la moindre rampe solide, rien ne s’évanouit vraiment ?

SavalLd’Arvo

26 janvier 2017

LE NÉANT, LE RÉEL ET LE MYSTÈRE !

Je refuse catégoriquement le premier pour me tenir debout sur le second et m’accrocher de toutes mes forces dans la lumière du troisième !

Savall

25 janvier 2017

commentaire sur l'albatros

Le pillard d’émotions : parce que vous savez les créer, alors il me semble logique que vous puissiez les récolter, ce terme vous va à ravir Monsieur

24 janvier 2017

commentaire sur l'albatros

Et puis il y a, depuis tant d’années, sa conception personnelle des choses de la vie qui lui permet de s’échapper du réel. Il nous rédige de jolis moments de poésie où il nous serre avec plaisir, où il nous épelle l’amour avec franchise.

23 janvier 2017

commentaire sur l'albatros

Il y a bien sur un peu moins de surprises puisque notre homme utilise un excellent principe : tout est là avec des mots formidablement renouvelés. Il y a aussi quelques petites longueurs ici ou là, mais sa non ambition artistique est telle que tout lui est pardonné. Grande est cette histoire d’amour dont on ne sait jamais où elle commence et pourquoi elle finirait. Moi j’aime !