Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 février 2017

BLACK ROMANCE 2

J’ai envie d’entrer en conflit avec tout ce qui bouge pour m’apaiser.

Je suis là et las, armé jusqu’aux dents, debout pour endosser l’armure et porter l’estocade finale.

J’ai la raison bloquée, l’esprit inerte, l’éloquence aux abois et la folie en alerte.

J’ai l’esprit agencé par toute cette affluence au portillon de mes pensées !

Je répands ma frayeur du chaos vers les esprits démunis !

Demain, un jour, peut être, j’irai secouer les consciences après avoir tordu la mienne comme une défroque trempée de chimères !

Allez debout, arraches toi de tes noirceurs, hisses toi hors de toi, élève ton âme à la pointe de ta lance !

Savall d’Arvo

 

27 février 2017

commentaire sur l'albatros

Ne pas s'arrêter pas à l'apparence, il es plus intéressant d'observer et de découvrir la profondeur qui émane de chaque chose ou être

26 février 2017

commentaire : DE PASSAGE

Vous n'êtes pas tout à fait à votre place ici. Vous êtes un visiteur d'amour pour aider à guérir ce monde !

BLACK ROMANCE 1

Je suis là et las !

Je vis comme je peux et plus comme je veux !

Je regarde, je me regarde et la mire chavire !

J’ai la nette sensation d’avoir signé ma subordination et que tout est écrit !

Je me sens de plus en plus étriqué et saccagé par mes propres dissidences.

J’ai le sentiment lourd d’en avoir pris pour perpette ! Je suis pris dans la nasse au fond d’une flaque…

Il faudrait que je me libère, me sortir de moi, me sortir des autres, repousser les autres hors de cette éminence étroite, hors de cette allée toute droite.

Allez debout, arraches toi de tes noirceurs, hisses toi hors de toi, élève ton âme à la pointe de ta lance !

Savall d’Arvo

25 février 2017

commentaire : jeu de mots

Là vous faites fort avec votre persifleur ! Quel humour Savall ? Belle maîtrise du jeu de mots ! Je découvre une nouvelle facette de votre talent comme quoi chaque jour est une opportunité qu’il faut saisir. A quand la suivante ?

24 février 2017

commentaire : qu'on se le dise

Savall d’Arvo raconte les saisons d’un homme pas si ordinaire et d’une muse absente comme il se doit avec ses instruments appropriés à une histoire d’amour : les cordes délicates et les trompettes rugissantes, tantôt graves par des mots sombres, tantôt enjouées par des romances savantes dont il a le secret. C’est un inconnu célèbre qui se met à l’abri du vent le long de ses murailles cathares.

23 février 2017

commentaire sur l'albatros

J’y vais de la mienne aussi : il sépare l’ombre de la lumière, ses marches sont parfois un peu guerrières mais ses émotions sont fortes et parfois même très puissantes. J’accepte ses mots et je finis même par les aimer.