Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 juillet 2017

VAGUE LUMIERE

Finalement tu as fini par me reléguer au dernier rôle, derrière un fantaisiste qui n’en a jamais été un alors que je m’étais condamné en te logeant en moi à perpette et je ne veux plus te reconnaître. D’ailleurs, je ne te reconnais plus. Tu n’es presque plus rien !

Petit à petit tu disparais de mon centre, ce monde avalé par tes mirages indignes.

Je ne sais quelles douleurs ou quels plaisirs m’ont poussé autant vers toi ? Surement l’ennui, sans doute la soif, peut-être l’amour ? A moins que ce ne soit quelques blessures bien cachées dans les ourlets de ma mémoire ?

Progressivement je suis parvenu à t’éloigner de mes certitudes, de mes désirs alors que je contestais encore l’abandon.

Je veux que tu sentes la fin alors que tu n’en a que faire !

Une nouvelle fois, je porte ma nuit sur le bucher de l’aube. Ma force n'est ni témérité ni mollesse, elle EST !

Savall

Les commentaires sont fermés.