Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 novembre 2017

commentaire sur l'albatros

"Il suffisait d'un geste d'un tout petit geste Je me souviens d'autres journées, les visages comme des visages de songes, la lumière comme si j'étais entourée de miroirs, le ciel avait la même couleur de la terre. L'instant présent existe ..."

 

28 novembre 2017

IL SUFFISAIT D’Y PENSER

Le faire tomber amoureux de votre beauté ne servira à rien. Vous êtes peut-être belle, mais le monde est plein de belles femmes. Il ne lui suffira qu'un peu de temps pour rencontrer celle qui va prendre votre place.

Vous, faites-le tomber amoureux de vos défauts. De votre être. Faites-le tomber amoureux de la façon dont vous dormez. De la façon dont vous gesticulez quand vous êtes en colère. De la façon dont vous mangez.

Faites-le tomber amoureux de la partie la plus vraie et la plus immuable de vous-même, et il arrêtera de regarder autour de lui. Il n'aura des yeux que pour vous, parce qu'il aura compris que ces manières de faire, cet étrange amour qu'il aime autant en vous, il ne les retrouvera jamais dans aucune autre femme au monde...

Tu n’as pas compris que tu étais devenue celle-là !

24 novembre 2017

commentaire sur l'albatros

Les bienfaits insoupçonnés de la désillusion comme celui du triomphe et l’importance de l’imagination réunis sur ce blog qui parvient à se détacher de la masse pour finir en haut du panier.

23 novembre 2017

POUVOIR DES ECRITS

Ecrire éveille d’innombrables souvenirs enfouis et le lecteur que tu es se retrouve de connivence avec mes écrits.

Il s’établit alors entre nous une complicité, chacun devenant à tour de rôle le confident de l’autre. Je tiens justement à ce que cet écrit garde ce rôle de confessionnal.

Je tiens aussi à essayer que cet écrit lève le voile sur ce que tu gardes de plus intime au fond de toi. Il se tisse alors une toile de confiance, dans les mailles desquelles, il est plus aisé d’essorer sa conscience.

Ecrire pour se purifier, pour s’élever et se défaire sans cesse de ce péché que l’on prétend originel.

L’écrit joue ce rôle de confesseur en livrant ses propres faiblesses.

SavalLd’Arvo 

21 novembre 2017

ITO TOSHIHARU

« Dans leur forme ultime, les robots ne seront ni les esclaves, ni les adversaires de l’humanité, mais l’humanité elle-même, transfigurée. Les êtres humains ne seront pas supplantés par les robots : ils de viendront des robots »

 

POUVOIR DES MOTS

Nous savons que l’être humain échafaude des stratagèmes pour exploiter son espace, pour s’enraciner durablement afin que l’espèce se perpétue dans les meilleures conditions possibles.

L’homme flirte perpétuellement avec le mensonge pour couper court aux conflits, aux affrontements tendancieux, à tout ce qui entrave son bon développement physique et psychologique.

Le pouvoir des mots est sans limites sur l’esprit et le reconfigure à chaque remise en cause.

SavalLd’Arvo

19 novembre 2017

commentaire sur l'albatros

Vous n'êtes pas tout à fait comme les autres, vous êtes nettement mieux ! De vos écrits se dégage une folle énergie, une vitalité souvent indomptée, quelque chose de régénérant. Vous qui êtes amoureux de vos grands espaces (et de cette autre), je vous pardonne de nous délaisser au milieu de nos villes sans âme. Alors, svp, ne baissez pas la garde.