Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10 juin 2018

LUMIÈRES SUR LA VILLE

Un soir d’un nouveau matin, comme l’espoir fauché à l’aube d’une victoire assurée, j’ai pris conscience que mes voyages étaient entremêlés de scènes éteintes et c’est sans doute la meilleure façon de me récupérer avec cette part de rêves engloutie par mes pseudos succès ! J’avais oublié que sous le soleil, les filles d’un temps flétri caracolaient encore sur de belles montures autant que sur de faux semblants.

Des histoires de désirs, de relation à l’autre, des histoires formidables où l’on se nourrit sans arrêt de choses différentes. Disons que j’allais au gens pour créer un échange convenable en m’intéressant à eux et bien entendu pour qu’ils s’intéressent un peu plus à moi ! Loin de moi l’idée de tenter de les amener vers le culminant comme certains illusionnistes, mon souhait n’était que celui d’accéder à leur rang.

J’ai su qu’il y avait du candide dans mes promenades philosophiques, mais un candide qui aurait mangé un peu trop épicé, là où allaient se nouer mes destinées vacillantes.

Savall d’Arvo

Les commentaires sont fermés.