Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 septembre 2018

OPIUM

Une bonne fois pour toutes, et contrairement à ton indolence, il faut que j’assume ce fiasco durable, cette perte indigne ! Que j’assume ce choix délibéré pour ne plus regarder derrière !

Me libérer, ne plus me soumettre à cette dictature, à ce venin qui me contamine car au fond, t’en as rien à foutre de ce que tu laisses derrière ! Ma voix hurle en dedans de te fuir comme une maladie orpheline ! Solitude immonde, débile et jubilatoire de mes déconvenues. La colère me gagne. Je vocifère. Je me hais de tant de faiblesse. Je me dois de me faire mal. Brutaliser ce corps qui s’entête et assumer les conséquences de tes sentences extravagantes. Je dois me brûler au fer mais il ne darde qu’en apparence.

Qu’on m’éteigne tout de suite car je ne suis pas de nature à me laisser consumer sans rien dire, sans hurler, sans me battre !

Que j’assume même si je me saigne avec des lames de raison ! Je ne peux pas croupir ici à t’attendre dans ce putain de silence. Il faut que je décolle ma carcasse de la tienne qui devient adipeuse.

Savall

Écrire un commentaire