Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 mai 2017

EXQUIS EMOIS

On se retrouve à deux dans un même sillon, là où l’on continue à explorer nos propres ombres, celles de nos dehors comme celles de nos en dedans, au milieu d’un champ comblé, là où naissent les germes d’un ouvrage admirable, les semences de la passion, celles qui peuplent nos fantasmes et celles qui finiront par nourrir nos plaintes.

Ce n’est qu’un ballet de sentiments chorégraphiques pour deux êtres qui n’ont qu’un seul désir, celui de s’harmoniser le temps d’une symphonie fantastique. Un duo où chacun bataille pour son propre plaisir et un peu pour celui de l’autre. Ce n’est qu’un jeu de miroirs entre les élans interdits du cœur et les affres de la raison, ceux qui connaitront ses tourments.

Mon âme a son secret, ma vie a son mystère ! Mais pourquoi cette nécessité impérieuse de vouloir tout t’approprier alors que je voulais seulement t’envelopper de senteurs allègres pour éveiller tes aptitudes aux joies simples ?

SavalLd’Arvo

commentaire sur l'albatros

Les personnes douces ne sont pas naïves ni stupides, ni encore moins impuissantes. Au contraire, elles sont si fortes de pouvoir se permettre de ne pas porter de masque . Libres d'être vulnérables d'émotions, de courir le risque d'être heureuses.

24 mai 2017

L’ECUME DES NUITS

Le cerveau n’est pas un organe fini dès la naissance, comme le cœur, le foie ou les reins : c’est sous l’effet des échanges avec les autres qu’il devient sensible au monde et y réagit.

Pour comprendre l’humain, impossible de séparer corps et esprit, psychique et physique, affectivité et biologie, sauf à se condamner à une vision du monde boiteuse, hémiplégique.

Autrement dit, pour devenir intelligents, nous devons être aimés et le plus dur dans la vie est la patience d'attendre le bon moment !

Savall

22 mai 2017

HOME DE COULEUR

Ma vitalité s’épuise moins vite que tu ne l’espérais, mais mes forces se rendent à l’évidence qu’il me faudra, un jour comme tu l’avais prévu, déposer le glaive sur mon champ de gloire dévasté par la misère de ne pas t’avoir gagné.

Je me sais illégitimement dépouillé, intentionnellement rugueux, sincèrement complexe et il faudra des siècles avant de me laisser véritablement réapprivoiser. 

Et puis, si le cœur m’en dit, et crois-moi il m’en dit souvent, je veux sortir de cette histoire différent de ce que j’étais avant, en plus ample, mais sans toi car si le noir est ta couleur, le charbon est ton pigment.

SavalLd'Arvo

21 mai 2017

commentaire sur l'albatros

L'amour est une loi d'attraction. Si on se laisse guider par le besoin qu'on a de lui. Si on n'oublie pas qu'il est la vie. Alors un jour on le rencontre...Un être au moins a le même désir. Pour un être au moins vous êtes l'irremplaçable qu'il cherche et il l'est pour vous.

20 mai 2017

LE FILS DE ZARATHOUSTRA

La liberté commence avec la complète possession de soi-même, avec l'appropriation clairement affirmée de notre corps et de notre esprit.

Quelles sont donc les plus lourdes chaînes de l'homme ? Celles qui sont à l'intérieur de sa tête, rivetées dans son crâne par les sermonneurs des siècles passés ou les moralistes du temps présent et qui lui font dire : je dois chaque matin lorsqu'il se lève. 

Être libre, c'est se posséder soi-même.

19 mai 2017

commentaire sur l'albatros

Vous êtes un résistant, un guerrier des temps modernes mais aussi chevalier des temps anciens. Aussi, j’aimerais accrocher à votre veston une médaille pour services rendus, à valeur d’exemple, à ceux qui persistent à écrire des blogs à la con.