Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05 octobre 2017

RESTE LE BEL ECRIN

Les illusions perdues, les souvenirs blessés, les amours défuntes, la marche épuisante, le vent dans les cyprès, le flux et le reflux de la mer, une odeur de jasmin, de lys, d'aubépine qui caresse les narines, suave, et ces sons passionnés qui me transportent sur l'île heureuse, et finalement, si près d'abandonner, peut-être, la Joie, la Grâce et la Beauté.

Tourment ou repos de l'âme, jugement dernier ou exaltation, la paix avec sa vie et ses choix, l'acceptation de l'infini, l'angoisse de l'éternité.

Quand un matin ou un soir, je ne sais plus, je me noie à la renverse dans cette musique splendide de Puccini, mon cœur et mon esprit en sortent embellis.

01 octobre 2017

TOI T’ES DIFFERENTE.

T’as un truc qui change, qui chamboule tout, ce truc qui transperce l’âme, tu vois de quoi je parle ? Puis t’as ce regard dans la face, qui interpelle les gens, ce regard qui dit que t’as besoin d’aide et que t’es complètement à côté de la plaque.

Parce que t’as beau faire la dure, la forte, l’insensible, la sarcastique, l'orgueilleuse, la cynique, l’intouchable, ça se voit au premier coup d'œil, et à force t’es plus crédible.

Ça se voit que tu ne vas pas bien, qu’à tout moment tu peux t'écrouler. Qu’il suffit qu’on te bouscule un peu fort, pour que tu finisses par tomber.

Mais toi, t'es inoubliable. Tu n'es pas le genre de fille qu'on oublie comme ça, du jour au lendemain. Toi t'es un ouragan. Tu laisses des séquelles et des traces de ton passage, et ça, partout où tu vas.

Puis toi, t'es comme la pluie aussi. T'es belle à regarder, ça en devient même tout drôle des fois. Tu pues l'humanité, tu pues la nuit. Tu sens l'espoir et tu sens la vie.

Et t'es là, tu débarques, tu sèmes tes petits bouts de toi, puis tu t'en vas. Bordel. Tu es tellement de choses à la fois. Tu donnes envie à un flemmard de se bouger le cul, à un fumeur d'arrêter de fumer, à un amoureux brisé d'aimer.

T'es comme un vieux souvenir, qu’on n’arrive pas à effacer. T'es ancré dans le regard des gens, t'es ancré dans leur réalité. T’es ancré en moi et tu n’en sortiras jamais.