Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 décembre 2017

LE TEMPS FORGE

Au cœur d’une saison d’il y a quelques temps devenus incalculables, un mouvement incessant s’était fixé lors d’une coïncidence.

Une page qui n’aurait jamais dû s’écrire sur l’espace de l’an.

Une silhouette débordante, discrète, élégante.

Une apparence destinée à la tentation.

Mais il y a eu bien davantage : le désir secret, la réviviscence, une déflagration, une romance dissimulée au fond d’une alcôve, une année prolongée au-delà de sa survivance.

Alors, un clou de chagrin accroché au mur, il s’est mis à décrire la flamboyance de l’être plutôt que de plonger dans la futilité disproportionnée des choses.

Elle s’est offert la liberté, celle de vivre dans un monde fantasmé en oubliant l’infini d’un regard abandonné au cœur d’une odyssée lyrique.

Fascinante souveraine, finalement elle n’était pas faite pour régner.

Savall d’Arvo

22 décembre 2017

commentaire sur l'albatros

Rancœur, parti pris précis, sourire, incartade, hardiesse, bouquet de fleurs, orties, brioche = Monsieur d’Arvo vos textes sont des desserts ! Suis étudiante (essec) et je vous lis avec plaisir dans le métro.

 

21 décembre 2017

LOIN DES DIEUX ET DES GEANTS

Les hommes n’ont cessé de se bricoler de petits paradis… alors, lors de l’un de ces derniers égarements dont tu n’as plus le moindre secret, il fallait bien qu’il pense à créer le sien en dressant un registre bien agencé, bien balancé.

Loin de ses olympes ratatinés, de ses enceintes bien ordonnés qu’il érige comme des atlas, de ses abbayes consignées sur les flancs de ses collines audoises, de ses tempêtes enjolivées, c’est par ses jardins qu’il entre sans toi en mélancolies comme d’autres dans les ordres.

Bien sûr il y aura une île artificielle à ciel ouvert, sans péché et sans chagrin, où ses écarts de langage ont tout de même une élégance poétique.

Puis viendront ses belles illusions, toutes en finesse et en lumière, dénuées de toute intention subversive, celles qui tissent le fascinant chemin d’un original à travers lui même…

Savall et ce qu’il en reste

18 décembre 2017

MÉLODIE POUR UN SCRIBE

Je suis dans l'obligation de mettre à jour mon listing de 5800 "liseurs" = trop d'adresses n'existent plus depuis 20 ans... 
 
Merci de me dire si vous désirez continuer à me suivre ?
 
Amitiés
 
Savall  

 

TOUT FINIT EN ROMAN

Un amour épouse toujours plus d’un détour. Et les corps se rencontrent dans une frénésie nouvelle, qui n’a rien de nouveau en somme, bien avant que les confessions ne s’étalent.

Ce n’est pas une consonance, ni un bréviaire, mais un jeu de piste où le seul plaisir serait de s’aventurer dans la moindre impasse, dans le moindre interstice… Et tout finit par se déployer en une étonnante aventure sans le moindre incident mais à coup de ticket de rationnement…

Le mirage du vertical se voit toujours alourdi par des principes étouffants, par des circonstances aggravantes et par la réalité du tintamarre.

C’est comme si le tumulte des rivières couvrait les assemblages les plus bruyants alors que l’ordre nouveau règne.

Savall d’Arvo

16 décembre 2017

NEWSLETTER

Pour vous réabonner = colonne de droite = vous réinscrire en ajoutant votre adresse

Mille mercis de votre compréhension

Savall

NEWSLETTER

Bonjour à mes 5800 "liseurs"

Je vais procéder au "nettoyage" de mon blog en fin de matinée = suppression totale du listing

Pour mes "incorruptibles" = vous réabonner à partir de 14h

Merci de votre compréhension

Amitiés