Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 mars 2018

PLUS RIEN D’AUTRE

Lorsque sa main valide son geste au milieu de sa vallée.

Lorsque sa gorge devient l’écho d’une voix murmurée.

Lorsqu’il tente de façonner ses semblables à l’image de lui même, qu’il les jauge, parfois se joue d’eux, les aime sincèrement, les étaye, alors il les révèle jusqu’à la semonce !

Chaque soubresaut, chaque escapade correspond à une variation de son tempo. Il est le métronome interne, le chef d’orchestre cérébral et sentimental !

Le phrasé s’écorche, le temps s’écoule, le rythme de vie se calque sur celui de l’autre ! Il accorde ses convulsions, module chaque crispation, écrit avec l’autre aux trousses. Sa vie toute entière s’en trouve secouée.

Elle sait qu’il se refuse à n’être qu’une paillasse planté là aux quatre vents d’un champ de blé, à se réduire tel un homme de paille qui chasse les corbeaux affamés !

Savall d’Arvo

21 mars 2018

CAP SUR TA DESTINATION

Il me semble indispensable de faire un pèlerinage à l’intérieur de soi et plutôt que de s’adresser aux autres il est préférable de s’adresser à soi ! Le « moi », voilà le dernier mot des uns et des autres. La satisfaction du « moi », voilà la fin de tout.

Réfléchir à la seule possibilité d’être libre ne te mènera nulle part. Tu dois commencer par vouloir inexorablement « être libre ». Libre de t’accepter avant d’accepter. Libre de reconnaître que tes peurs existent. Libre de savoir que la peur s’oppose et s’ajoute aux métaux. Le nier serait d’entrer en conflit avec toi-même, alors que l’accepter c’est déjà commencer à te vaincre !

Tu es libre de ta vie. Tu es ton propre maître. Tu es unique. En ton centre tu es Temple et nul ne peut y pénétrer sans ton consentement ! Que ta volonté t’appartienne et que ta seule volonté soit faîte. Que ton bonheur ne soit que dans la souveraineté de toi-même ! Qu’importe la douleur de ton mal-être : « TU ES ! » et personne ne peut te ravir à toi-même.

Lutte contre tes peurs avec ténacités et tu vaincras pour vivre libre !

Savall d’Arvo