Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10 juin 2017

ETAT DES LIEUX

Je n'ai plus de patience, non pas parce que je sois devenu arrogant, mais parce que je suis arrivé à un point dans ma vie où je ne veux plus perdre de temps avec les cons et de fait, je ne veux plus plaire à ceux qui ne m'aiment pas comme j'ai décidé de ne plus vivre avec la prétention, l'hypocrisie et la malhonnêteté.

Je ne tolère plus l'érudition sélective et l'arrogance académique de ceux qui prétendent tout savoir, je n'ai plus à m'adapter.

Je crois à un monde de contraires et c'est pour ça que j'évite des gens ayant un caractère inflexible parce qu’ils se sont emparés d’un titre ou d’une aptitude.

En amitié, je n'aime pas le manque de loyauté ni la trahison et pour couronner le tout, je n'ai aucune patience pour ceux qui ne méritent pas ma patience.

Mon texte est inspiré de celui de Meryl Streep

SavalLd’Arvo

07 juin 2017

LA SAISON DES PEPITES 3

J’ai compris qu’expérience ne rime pas avec sagesse.

Ce que l’on vit ne nous rend pas plus sages ou plus matures, ce sont les leçons qu’on en tire et la façon dont on les applique qui font toute la différence.

J’ai appris à ne pas m’en faire avec un rien puisque chaque jour j’ai mille raisons de sourire et mille autres d’être heureux.

Il en est de même pour chacun de nous, quand on a autant d’arguments positifs d’un côté comme de l’autre, à quoi bon choisir d’être déprimé ou triste.

Ça pourrait être pire tout comme ça pourrait toujours être mieux.

Savall

05 juin 2017

UN ANGE PASSE

Reconquérir mon destin par le silence !

Alors je pars trouver le mien au milieu de mon adresse confidentielle, celle que jamais je n’aurais dû quitter pour te suivre.

Il est là, juste posé, une force insoupçonnée, celle d’un luxe intime, une possibilité de me retrouver, enfin seul. Il est là, comme le murmure d’un chant grégorien résonnant sur les murs épais de ma chapelle décorée d’amandiers fiers de ne plus être domptés.

Il est là pour escorter en bonté la thérapie de mon âme quelque peu saccagée, mais bien vivante.

Il m’aide à expulser mes angoisses, il me vide, me déleste de tout ce qui m’encombre.

S’abstraire n’est pas tourner le dos à ce qui m’entoure. Et puis cet oratorio attentif de mon soleil qui projette une lumière chaude sur les murs d’une nature éblouissante où les genets anticonformistes répandent une senteur d’abondance.

Et puis encore des pierreries architecturales déposées çà et là par inadvertance par un « Créateur » astucieux venu des cieux pour parfaire cet enchantement où tout m’est permis.

Le miel pur ne fermente jamais disaient ma Mère !

SavalLd’Arvo

03 juin 2017

DU LAID AUX BELLES

A quoi bon te rappeler que je suis un inconditionnel de la vraie vie, contrairement à ce flamant même pas rose, un pied dans la vase que tu contemples chaque matin.

Contrairement à lui, je boite mais, déterminé plus que jamais, j’avance contre vents et marécage… tout en faisant l'éloge d'une philosophie des petits pas à l'inverse de cet animal qui croit clabauder à toute vitesse alors qu’il s’enlise au milieu d’une barbotière que les canards sauvages ont fini par délaisser.

Le monde de l’image me fascine depuis tout gosse, peut-être parce que je viens d’une région où tout s’affiche tellement elle est admirable.

Même mes bouquets débridés de lilas sauvages.

Même ces chèvres rebelles que j’imaginais en vestales pour une rencontre au sommet entre ciseleurs d’histoires… et elles le remarquaient !

Savall

02 juin 2017

LA SAISON DES PEPITES 2

J’ai compris qu’il ne sert à rien de s’en faire. Que des bonnes autant que des mauvaises choses finiront par nous arriver, qu’importe les choix qu’on fait.

J’ai compris qu’en ayant peur, on ne vit pas, on attend.

J’ai compris que des gens sont là pour passer et d’autres sont là pour rester.

J’ai compris que prendre des risques représente la plus belle preuve de courage, et que la vie sans courage n’est pas la vie.

Dire OUI à l’inconnu, ne pas juger sans connaître, vivre, sortir, courir, découvrir, explorer, apprendre, chanter, marcher, savoir rire de soi et puis rire de tout : je préfère de loin être totalement ridicule que totalement ennuyant !

Savall

31 mai 2017

LA SAISON DES PEPITES 1

J’ai compris que la vie n’était ni belle ni laide, ni facile ni dure.

J’ai compris que la vie était ce que l’on en fait.

J’ai compris que peu importe à quel point on est excellent ou médiocre, il y aura toujours des gens qui penseront totalement le contraire de nous.

J’ai compris qu’effort ne rime pas toujours avec succès, que parfois après avoir escaladé si durement un mur on arrive enfin de l’autre côté pour en apercevoir un plus grand alors que toutes nos forces ont été utilisées.

Savall

30 mai 2017

DU SILENCE ET DES OMBRES

Tu sais que je suis un fervent des mots ardents en provenance sans escale de mon imaginaire et de mes entrailles.

J’aime donner des coups de pieds aux conventions, bousculer les regards et les idéaux mal perçus, déranger les habitudes pour les passer au papier verre.

Je ne suis pas là pour caresser dans le sens du poil mais pour jouer les empêcheurs d’écrire en rond, pour dénoncer la longueur sans fin de ton roman étrange et le démonter jusqu’à l’abattement pour qu’il me revienne dans l’illimité.

Pour moi l’éternité c’est l’éternel présent, plus je vais et plus la jubilation est grande.

Vivre c’est apprendre à vivre en s’élevant !

SavalLd’Arvo