Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 février 2017

BLACK ROMANCE 1

Je suis là et las !

Je vis comme je peux et plus comme je veux !

Je regarde, je me regarde et la mire chavire !

J’ai la nette sensation d’avoir signé ma subordination et que tout est écrit !

Je me sens de plus en plus étriqué et saccagé par mes propres dissidences.

J’ai le sentiment lourd d’en avoir pris pour perpette ! Je suis pris dans la nasse au fond d’une flaque…

Il faudrait que je me libère, me sortir de moi, me sortir des autres, repousser les autres hors de cette éminence étroite, hors de cette allée toute droite.

Allez debout, arraches toi de tes noirceurs, hisses toi hors de toi, élève ton âme à la pointe de ta lance !

Savall d’Arvo

23 février 2017

LE PERSIFLEUR

Et pour autant, mon héroïne, si engagée fut un temps d’apparat, n’a toujours pas les idées très claires comme les fines. Il lui arrive de savourer la paix à deux autant qu’un carré de chocolat au lait et encore, même pas au lit, sauf les volets fermés pour ensevelir à tort ses rotondités dès l’ouverture acceptée d’une symphonie à jamais inachevée !

Pourtant, elle annonçait onctueusement, fut un temps là aussi, détester causer le moindre tourment autant que de mutiler une pizza surgelée à la suite d’un bref séjour sous les ondes…

Je ne comprends toujours pas qu’elle ne veuille admettre le rôle de la locomotive alors que sa vie file bon train sur une voie de garage menant à la résignation !

En fait, elle ne se mêle de ce qui la préoccupe que lorsqu’elle arrive à se persuader que ses réflexions vont faire mouche sur le fil de l’eau sans faire gaffe aux crocs du brochet qui n’en fera qu’une bouchée.

Et enfin, elle est sa propre prisonnière depuis qu’elle a adopté un geôlier inadapté, incapable de lui expliquer sans fermeté ce qu’est la dictature passive.

Ah, si seulement il existait un vaccin contre l’hégémonie pour faire tournicoter à l’envers les empêcheurs de tourner en rond ?

Savall en soir d’euphorie

18 février 2017

ET LE TEMPS FAIT SON ŒUVRE

Telle une fourmi qui construit sa propre montgolfière pour aller au bout de son monde, je grimpe dans mon propre rôle, qui n’est en rien de composition, pour m’interroger et me répondre.

En braqueur à la petite semaine, je suis face à ma réalité, je me coupe du monde, je pose mes épines sur la table et me dévisage en ce miroir peu aimable.

Entre observation précise et impossibilité de cacher le point de mire de ma cible, les fondamentaux sont bien là, l’image sans voile m’inspire enfin la délivrance, la liberté de mouvement, et c’est sans doute là que réside toute la difficulté : écarter la nostalgie, la lucidité arrivera ensuite.

En fait, et avec toi, je voulais édifier une île secrète, là où l’été serait venu passer l’hiver.

SavalLd’Arvo

07 février 2017

HÉRITIER DE MON FUTUR

Petit fils d’agitateurs, il y a eu toujours en moi une forme d’évolution dans la révolution, dans le plaisir à chercher et dans la satisfaction de découvrir.

Et lorsque les choses sont laborieuses, je tiens parce que je suis animé par la passion de convaincre et non par celle de vaincre.

Ce n’est en rien une révolution acharnée, triste ou coléreuse, mais joyeuse.

J’y vais avec mes désirs, sans empressement, sans crainte. J’ai appris la patience, si dure, si exigeante.

Et lorsque je regarde derrière moi, je pense avec le sourire aux amours vécues et aux prochaines...

Savall

01 février 2017

MUTATION D’UNE BASTILLE EN RESIDENCE ROYALE

Certains rêvent de relever la citadelle disparue.

Si cela n’est très probablement qu’illusion, les bouleversements, aussi contestables fussent-ils, ont eu le mérite de rappeler que la mienne, loin d’être une simple enceinte figée dans le passé, reste pour moi et en moi depuis l’origine un édifice vivant et captivant appelé à s’améliorer encore et toujours comme ma passion perpétuelle dont il est le reflet !

Savall

23 janvier 2017

L’AME DE FOND

Tandis qu’elles s’étalent avec obstination sur le bord de chacune de mes confessions, les cicatrices mémorielles de tes absences semblent se consoler sans la moindre rivalité.

Alors, une fois de plus, face à l’irisation d’un rivage transpercé de lumières, je me suis remis à fouiller une autre fois bénie sous la ligne d’horizon livrée à tes évocations si contradictoires.

Pourtant, et c’est surprenant, j’ai le sentiment que tu as envouté le temps, mon temps, que chaque jour recopie le précédent, mais aussi que chaque instant de solitude me réconcilie avec moi-même.

Mais que te manque-t-il pour que la cérémonie des retrouvailles soit totale si ce n’est l’agrément simplement humain ?

Souviens-toi de cette ile secrète aux cœurs soudés que je savais te décrire fut un temps et qui te faisais rêver, hé bien c’est toujours sur son sable blanc que s’accomplissent de surprenantes métamorphoses.

Au loin, écoute le carillon d’une petite chapelle ancestrale qui rappelle que la belle endormie souhaite renouer avec les étoiles, celles que j’ai ordonné pour toi la veille.

Pour ce pillard d’émotions que je suis devenu par la force des choses, il n’est pas de meilleur endroit où attendre la fin du monde !

SavalLd’Arvo

16 janvier 2017

ETIQUE ATHEE

Faire triompher le vrai, le beau et le juste sans avoir recours au Ciel mais bien au contraire en brandissant un « ni Dieu, ni maître » qui pourrait être ma devise.

Depuis que j’ai pu comprendre et admettre qu’il fallait libérer et aérer ses méninges pour exister au mieux, ma foi s’est portée en l’homme, dans ses ressources, dans sa capacité à gérer ses pulsions pour rendre le vivre-ensemble possible.

Et c’est ainsi que je me suis intéressé à la philosophie de la vie pour différencier religion et spiritualité qui sont souvent source de naïveté, de manipulation et d’obscurantisme.

Davantage de justice et de considération, tel pourrait être mon crédo. Oui je pourrais me satisfaire d’un monde dans lequel chacun aurait sa place, dans lequel seraient exclus les rapports d’exploitation, de domination et de supercherie, alors que mon idéal passe par l’engagement quotidien, celui qui ouvre le cœur et l’esprit, celui qui concourt à la transformation positive de ce monde où toi aussi tu aurais ton mot à dire !

SavalLd’Arvo