Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 novembre 2017

LE SACRE DE L’OISEAU

Les dissemblances n’apparaissent jamais au tout début de l’aventure puisque nous sommes troublés par notre imaginaire, par cet idéal frais et vivifiant que nous ne nous trouvons qu’au grand large.

Mais comment faire passer le couple de l’amour idyllique à l’amour vrai de l’autre ? Pour prolonger le vol exaltant et en constante mutation, il faut s’inspirer de l’image de Brecht : celle de ces deux ALBATROS volant sur de longues distances, unis par l’amour et tournés vers le monde !

Mais l’amour peut devenir aussi une sale besogne, il est alors impossible de garder les mains propres… il faut donc envisager une chute vertigineuse tout en faisant gaffe de ne pas y laisser trop de plumes.

Et cet oiseau est-il si différent ? Il n’est jamais bon de l’être car le danger rode entre gravités et facéties, entre réalisme et métaphores, sinon la suite de mon histoire ne serait qu’un hilarant défilé de volatiles échoués sur le bord de leur existence.

SavalLd’Arvo - 2014

05 novembre 2017

ECOUTE EMMA

Quand tu auras envie de baisser les bras, quand tu auras l’impression que le malheur s’abat sur toi, ou encore quand tu sentiras que le sol se dérobe sous tes pieds face à une immense douleur, laisse toi emporter, ne lutte pas contre ce qui est là. Laisse-toi traverser.

Regarde les pensées qui te traversent, les émotions qui naissent et meurent en toi. N’oublie pas que tout ce qui a commencé, finira. Tout ici-bas à sa raison d’être, que tu le comprennes ou pas. N’alimente pas la lutte pour savoir ce qui a le droit d’être, ni ce qui est mieux que, ou encore ce qui ne devrait pas être là.
Il y a juste en cet instant l’existence d’une pensée, d’une émotion, d’un ressentie, d’une sensation… rien d’autres. Sois le témoin du vivant, de la création de l’instant. Rappelles-toi que tu l’as créé, pas pour te faire du mal, mais pour faire l’expérience de ce que tu Es, dans sa totalité, pour te rappeler à toi-même.
TON ESSENCE EST INFINIE.

03 novembre 2017

HABITE UN LIEU UNIQUE : TOI

Crois-moi, c’est au plus près d’une humanité à la dérive que l’on arrive à suivre, bouleversé.

Dans ton cœur comme dans ton esprit, fais de la place pour tes propres pensées et tes beaux sentiments !
Permets-toi de te sentir triste, en colère, coupable, d'avoir des doutes. 

Laisse ces précieuses énergies être lavées à travers toi. Elles ne te feront pas de mal si tu leur permets de bouger.
Oui, tu rencontreras beaucoup de gardiens dans ce voyage et qui t’afficheront comme un trophée… Continue ton chemin quand même et permets aux autres de poursuivre le leur. Tu n'as pas besoin de justifier ton chemin ou de le défendre. Reste proche de toi dans ces moments éprouvants.
Ne combats pas l'obscurité; de toute façon elle n'a pas de pouvoir.
SIMPLEMENT AUGMENTE TA LUMIÈRE !!!

28 octobre 2017

PAYSAGE ENCOMBRE

Je veux savoir ce qui te nourrit de l'intérieur, quand tout le reste s'évanouit, si tu as touché le centre de ta propre douleur, si les trahisons de la vie t’ont permis de t’ouvrir, ou si la peur de souffrir encore t’a fait te refermer sur toi-même ?

Je veux savoir si tu es capable de décevoir quelqu'un pour rester fidèle à toi-même, si tu peux supporter d'être accusée de trahison pour ne pas trahir ton âme, si tu peux être sans foi et cependant digne de confiance ?

Le sot croira n’importe quoi !

26 octobre 2017

L’IDENTITE ET SES VERTIGES

OBÉIR dégage de la responsabilité individuelle ! De la servilité au consentement en passant par l’immobilisme, la surveillance, la servitude, le suivisme, le mimétisme, l’asservissement… par la paresse d’user de son entendement !

CONTESTER n’est pas une injonction, ni un appel à la révolte, ni un mot d’ordre, ni un mode d’emploi, c’est une question qui traverse le champ du calcul pour aller vers celui de sa conception de l’éthique ! C’est le « penser » par rapport à l’obéissance en guise de justification, d’exonération. C’est un acte de résistance pour repasser par le souci de soi, par le dialogue intérieur !

OBÉIR A SOI-MÊME plutôt qu’à un ordre extérieur à la condition d’avoir accompli sa réforme intérieure !

22 octobre 2017

CAPTIVITÉ

On peut donner bien des choses à ceux que l'on aime : des paroles, un repos, du plaisir, mais toi tu m'as donné le plus précieux de tout : le manque ! Il m'était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.

Tu as cassé les vitres et depuis l'air s'y engouffre, le glacé, le brûlant, et toutes sortes de clartés.

Vois-tu, aimer quelqu'un c'est le dépouiller de son âme, et c'est lui apprendre aussi combien son âme est grande, inépuisable et claire.

Nous souffrons de ne pas être assez volés, de toutes ces forces qui sont en nous et que personne ne sait piller.

J’en suis venu à me dire que ce qui t’intéresse le plus chez les autres, c’est toi !

Savall l’air de rien...

20 octobre 2017

UN DES SENS DE LA VIE

Un visage est éclairant quand un être est bienveillant et qu'il est tourné vers autre chose que lui-même. Le soin qu'il prend de l'autre, l'illumine, le rend vivant. Il capte une lumière et la renvoie. C'est quelque chose de rare.

La richesse de cette vie est faite surtout de visages et de quelques paroles.

Quand mes yeux se fermeront, ils le feront sur un immense kiosque à musique constitué par des visages qui m'auront ému, troublé, éclairé et le tien l’a été formidablement !

Mais le temps du gâchis est fini, désormais je pose le regard sur tout ce qui est beau et ce que je vois est inestimable !