Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 juin 2017

commentaire sur l'albatros

Le murmure intérieur est plus fort que le texte du paysage. Ou le contraire. Sans comparaison possible .c'est dire que l'humain est quand même La . Humain si l'on peut dire.ce qui fait que le temps à vivre est très long . Séjour ou in est nulle part . Et partout L'eau déborde de soleil. Mes yeux s'emplissent

commentaire sur l'albatros

Je crois que la tendresse est un mouvement qui nous entraine à suivre un chemin bordé de sensations et de sentiments, où se trouvent mêlés bienveillance, acceptation, abandon, mais aussi confiance, stimulation, étonnement, découverte… Pour suivre ce chemin, peut-être faut-il accepter de dépasser des peurs, de sortir des préjugés, d'affronter l'inconnu d'une rencontre… Peut-être faudra-t-il plus simplement mais plus difficilement aussi, accepter d'entrer dans le cycle de la vie… La tendresse est une naissance à soi-même qui nous fait pénétrer dans le ventre émerveillé de l'existence.. [Jacques Salomé ]

21 juin 2017

commentaire sur l'albatros

Au-dessus il y a les nuages. Au-dessous la terre. La lune et les étoiles inquiètent encore un peu. Les rayons du soleil ne répandent plus beaucoup de lumière. À la manière d'un chemin un flot de musique les sépare. Ils se rencontrent en haut au bleu du ciel. Mais ce serait encore aller trop loin... peut-être faut-il être cruel. Enfin. Parfois. Justement quand tout va bien dans le jour finissant et les très belles lumières effaçant les distances. J'ai rebaissé les yeux ...

 

commentaire sur l'albatros

L’Amour, qui ne combat jamais, retrouvera ses droits cher Savall : il circule, s’installe, s’établit. Je suis toujours étonnée de l’affluence de vos mots qui décrivent vos épreuves. Vous êtes vraiment très fort et vous persistez à l’être.

EN CES TEMPS INCERTAINS

Je pourrais te dire que ça y est, c’est fini.

Je pourrais te dire que je ne pense plus à toi et que tous ces souvenirs se meurent doucement en moi.

Je pourrais te dire que j’ai de nouvelles ambitions, de nouveaux projets et que tu n’en fais pas parti, que je suis passé à autre chose.

Je pourrais te dire que te croiser dans la rue ne me procurerait aucune sensation et que ton prénom ne résonne plus dans ma tête ni dans mon cœur.

MAIS C’EST FAUX !

Je pourrais te dire que le souvenir de tes mains sur mon visage ne me fait plus frissonner.

Je pourrais te dire que je ne désire plus tes mains sur mon corps et tes lèvres superbement posées sur les miennes.

Je pourrais te dire que j’ai oublié la sensation que procuraient tes yeux lorsqu’ils se plongeaient dans les miens. 

Je pourrais aussi te dire que je n’ai plus envie de te voir et que ton absence m’est profitable.

Je pourrais te dire que je ne t’aime plus et ce, pour toujours. 

MAIS C’EST FAUX !

SavalLd’Arvo

19 juin 2017

commentaire sur l'albatros

Je rejoins le dernier commentaire : surtout ne la fermez pas même si elle n’en a que faire. Elle doit être encore à la recherche d'une performance... sur elle même ? 

17 juin 2017

commentaire sur l'albatros

Vous faites fort une fois de plus et moi je vous supplie de ne pas la fermer, du moins de ne pas cesser d’écrire. Délestés de leurs imaginations, certains prétendus seigneurs de l’écriture populaire ont quitté leurs palais et se sont installés dans les marécages et depuis ils n’ont pas réussi à retrouver leur superbe = 90 % des blogs ne racontent que des âneries pour ne pas dire autre chose.