Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 juin 2017

EXAMEN DE CONSCIENCE

Si tu me voyais parfois fermer ma gueule c’est parce que j’en avais assez de l’ouvrir ! Si tu savais comme il m’arrive de m’écraser devant le système et comme j’apostrophe le monde alors qu’il m’enjoint de la fermer ! Dans un sens, il a raison, et dans un autre je l’emmerde puisque je vis ma vie ! Et puis lorsque j’en ai assez de marcher courbaturé, au pas, l’auriculaire sur la couture… je me redresse d’un seul coup, la lame entre les dents comme un renégat qui s’offre l’ultime plaisir de nuire !

J’en ai assez de m’astreindre, de me résigner, de me plier aux règles de mes semblables. En fait, je ne leur ressemble en rien et ils ne le savent même pas ! Il m’arrive d’avoir honte d’être la continuité de mon genre humain : je rampe donc je suis me dit parfois mon autre !

Je suis à la fois raisonnable et absurde, rectiligne et déluré. Je ne mérite même pas de penser à écrire et encore moins d’être lu. Je secoue mon accablante mémoire et mes bas instincts pour tenter de me répondre et de me répandre au plus juste… Je ronge le frein de mon silence et me lâche dans ce vide presque plein !

Mais faut-il s’arracher autant pour arriver à ce presque rien ?

SavalLd’Arvo

16 juin 2017

LA PEUR DU VIDE

 

On aime celui ou celle qui recèle la réponse à notre question : Qui suis-je ?

L’amour, c’est penser aussi que l’autre va nous apprendre quelque chose sur nous-même, qu’il va nous  révéler.

Les ingrédients nécessaires à la naissance de ce sentiment sont nombreux : l’idéalisation, l’attachement, un univers commun en dehors des mots, un sentiment de reconnaissance aigu et surtout le désir !

Quoique vous en pensiez, le sexe n’est certes pas une condition suffisante à l’amour, mais il en est la chair ! Un amour qui ne se satisfait jamais dans le corps à corps se vide de l’intérieur.

Savall

15 juin 2017

commentaire sur l'albatros

« C’est une folie de haïr toutes les roses parce que une épine vous a piqué, d’abandonner tous les rêves parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu’on a échoué… C ‘est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu’une d’elles vous a trahi, de ne croire plus en l’amour juste parce qu’un d’entre eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d’être heureux juste parce que quelque chose n’est pas allé dans la bonne direction. Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ. » Le Petit Prince – Antoine de Saint-Exupéry

13 juin 2017

ENTRE ESPOIR ET LUCIDITÉ

Comment veux-tu que je sois sage alors que je suis esclave de mes ardeurs ?

Et puis à quoi bon être raisonnable si je ne suis pas capable de résister à mes envies les plus viles comme à mes craintes les plus folles ?

Alors, pour m'affranchir de mes désirs insensés, je me lance dans un traité sur la passion : celle que j’aurais voulu te céder contre une déclaration d’intention définitive !

Rien ne m’entrave à part toi, enfin presque depuis que tu as pris le large !

Sans appel, je suis donc l’itinéraire de la délivrance pour accéder à ce détachement qui aurait pu nous mener vers l’ivresse d’un ailleurs insoupçonné !

Plus tard il sera trop tard.

Ma vie c’est maintenant !

Savall

11 juin 2017

commentaire sur l'albatros

Cette construction en forme de volcan et d’île paradisiaque abrite un théâtre avec une très belle programmation. Près de l’Etna se trouve la jardin d’Eden avec une installation de jets d’eaux et c’est superbe…    

10 juin 2017

commentaire sur l'albatros

Un certain panache ou un panache certain. Vous n’en manquez pas comme en témoignent vos textes réunis sur ce blog profondément éclairé avec un ton d’honnête homme : j’en suis sincèrement convaincue. Vos souvenirs, vos irritations, un amour immodéré… de l’écriture ! Vous finissez par être convaincant cher Monsieur !

ETAT DES LIEUX

Je n'ai plus de patience, non pas parce que je sois devenu arrogant, mais parce que je suis arrivé à un point dans ma vie où je ne veux plus perdre de temps avec les cons et de fait, je ne veux plus plaire à ceux qui ne m'aiment pas comme j'ai décidé de ne plus vivre avec la prétention, l'hypocrisie et la malhonnêteté.

Je ne tolère plus l'érudition sélective et l'arrogance académique de ceux qui prétendent tout savoir, je n'ai plus à m'adapter.

Je crois à un monde de contraires et c'est pour ça que j'évite des gens ayant un caractère inflexible parce qu’ils se sont emparés d’un titre ou d’une aptitude.

En amitié, je n'aime pas le manque de loyauté ni la trahison et pour couronner le tout, je n'ai aucune patience pour ceux qui ne méritent pas ma patience.

Mon texte est inspiré de celui de Meryl Streep

SavalLd’Arvo