Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20 août 2017

commentaire sur l'albatros

Bon ben, je vais y aller aussi de la mienne = y a du Kant comme du St Just, de l’alchimiste et de l’homme nouveau. Ah si, j’oubliais l’impossible retour de cette « Marie la pure » et sa soif de liberté se cognant aux portes d’une impitoyable comédie moderne.

CE JOUR A 5h55... 10 ANS

C’était l’un de ces matins ordinaires où le voile noir de la nuit est tombé une nouvelle fois pour qu’il devienne subitement un soir. En plein cœur de sa Roseraie, au milieu de nos absences, mon Père est sortie victorieux de son silence, comme si la vie ne voulait plus lui infliger sa cargaison d’espoirs.

MOI

 

19 août 2017

commentaire sur l'albatros

Je rejoins vos « liseurs » (comme vous dites) quant au dernier texte « Frisson d’Absolu ». Je ne sais m’exprimer avec autant de savoir dire, mais sachez que j’apprécie vos textes depuis l’Orpailleur. Il y en a tellement qui m’ont scotché ! Je ne sais pas où vous allez chercher ce vocabulaire ? Merci

commentaire sur l'albatros

Je vais même aller un peu plus loin cher Monsieur : vous avez une vraie intelligence de vous, charnelle et intuitive, qui dépasse largement la seule « connaissance de soi », basée sur l'introspection et la réflexion. Votre « moi » est un partenaire, pas seulement un outil. Merci de m'avoir affichée.

commentaire sur l'albatros

Vous disposez d'une intelligence émotionnelle élevée, un atout pour vous adapter à n'importe quelle situation, alors profitez ! 

18 août 2017

UN FRISSON D’ABSOLU

C’est ce monde instable d’après rupture que j’explore à travers mes refrains sur l’absence, le manque, les blessures, avec une voix pleine posée sur des soupirs…

Je plonge alors dans l’eau froide des regrets, dans un amour qui cogne, là où l’amante partie laisse un gout âpre qui me déshabille l’âme, qui désarticule mon existence.

Je veux retrouver mes terres pleines de bon sens paysan, de sève occitane et de sel marin, là où l’on chante l’amour ou la mélancolie avec des mots simples mais tellement éloquents.

Un récital d’expressions pour afficher nettement une présence poétique dans un décor qui oublie jusqu’à la concordance des temps et dont la beauté naturelle n’évoque plus que la promesse d’une douce existence.

Mon monde sentimental est en haillon, mais je veux que mon esprit reste encore luisant.

SavalLd’Arvo   

14 août 2017

commentaire sur l'albatros

Nous sommes 3 amies et nous avons pour habitude de nous retrouver pour nous faire part de nos découvertes (livres, recettes, télé, etc). Comme d’habitude, Brigitte (pas Macron) nous fait lire un papier samedi soir : Partir pour revenir en soi ? Ben pour tout vous dire, nous y sommes restées plus d’une heure. Alors, sous ce dimanche d’automne, je suis venue rejoindre ce blog et me suis régalée. Je tenais à vous le dire même si je ne représente rien.