Google Analytics
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 décembre 2017

VŒUX 18

Accordez-moi, en idéaliste, la possibilité d’émettre ces quelques vœux avec l’objectif affirmé de construire un devenir éclairé :

Rassemblons tous les acteurs que nous sommes, car pas un ne doit manquer sur la scène de nos instants de vie partagée puisqu’il n’y a pas de flammes frêles ou majeures !

Retrouvons le sens de l’unité humaine pour ne pas traiter l’esprit comme un récepteur de clichés en proclamant la république de l’humanisme !

Et enfin, appliquons-nous à fixer à jamais sur la pellicule de notre chaîne l’instant privilégié où l’on trinque tous à l’an neuf !

Mes frères d’esprit, tous ensemble, alors buvons !

Savall

29 décembre 2017

A LA RECHERCHE D’UNE INSPIRATION

Il part d’un écran blanc sur une nuit encore obscure, en recherche de caractères, d’un point de vue fort, toujours escorté de belles manières.

Penseur plus que philosophe, il s’empare de ses dernières errances pour accompagner son propre résumé. Mais en ce paradis qu’elle s’est acharnée à noircir, il n’y trouvera que des abîmes ! Après cette lésion fatale mal entretenue, il s’injecte lui-même cet arsenic pour vivre encore quelques vertiges et se rêve céleste alors qu’il n’est que terrestre.

Il faut fuir tout cela, il le sait ! Ne faire de sa vie qu’un apaisement et n’avoir pour seul engagement que celui d’apprécier la beauté. 

Et puis s’échapper de soi semble être une condition nécessaire à la création d’un autre soi.

Savall d’Arvo

26 décembre 2017

LA VIE DEVANT LUI

Il pensait qu’il était temps qu’il vous dise un mot sur ses tous les jours, et si vous êtes libres il s’engage à vous montrer quelques pépites fondamentales trouvées sur le chemin de l’aube des temps, en balayant la boue de tous les gadgets de pensée aberrants qui engorgent son tamis.

Sur la seule foi en sa propre colonne vertébrale, qui ne sera jamais la vôtre, vous le trouverez en train d’émettre des signaux en bas de ses vignes qui ne sont plus au Seigneur… au cas où il redescendrait pour tenir ses promesses et avant que les grincheux lui tombent dessus !

Comme un loup blessé avant l’âge, vous pourrez de temps en temps l’apercevoir, échanger un regard et vous rendre compte que tout est dit… enfin presque ! Echanger des mots à fort débit sur les couleurs de ses écrits bien avant que les images deviennent vulgaires.

Savall d'Arvo

24 décembre 2017

NOËL POURQUOI ?

Noël est une date privilégiée puisque la fête se doit d’être à la fois modeste et somptueuse. Mais pour que la félicité soit parfaite, il n’est pas nécessaire que les cadeaux surabondent et de faire bombance car il s’agit avant tout d’un partage d’Affection et de Paix.

Ce soir-là, n’avez-vous pas le sentiment que Noël est une célébration cosmique où les hommes et toute la nature finissent par s’unir dans une harmonie universelle. N’avez-vous pas le sentiment que ce sens originel est la finalité de cette rencontre festive qui verse dans les cœurs qui veulent bien s’ouvrir une certaine grâce. N’avez-vous pas eu le sentiment que Noël est aussi la chance d’un nouveau regard que l’on portera sur soi et sur les autres comme une invitation à s’engager sur des routes plus humaines et plus charitables.

Savall d'Arvo

 

23 décembre 2017

commentaire sur l'albatros

« La flamboyance de l’être » : je suis persuadée que vous y parvenez en vous et sans la moindre défaillance Monsieur. Votre vocabulaire me transporte. Merci

 

LE TEMPS FORGE

Au cœur d’une saison d’il y a quelques temps devenus incalculables, un mouvement incessant s’était fixé lors d’une coïncidence.

Une page qui n’aurait jamais dû s’écrire sur l’espace de l’an.

Une silhouette débordante, discrète, élégante.

Une apparence destinée à la tentation.

Mais il y a eu bien davantage : le désir secret, la réviviscence, une déflagration, une romance dissimulée au fond d’une alcôve, une année prolongée au-delà de sa survivance.

Alors, un clou de chagrin accroché au mur, il s’est mis à décrire la flamboyance de l’être plutôt que de plonger dans la futilité disproportionnée des choses.

Elle s’est offert la liberté, celle de vivre dans un monde fantasmé en oubliant l’infini d’un regard abandonné au cœur d’une odyssée lyrique.

Fascinante souveraine, finalement elle n’était pas faite pour régner.

Savall d’Arvo

22 décembre 2017

commentaire sur l'albatros

Rancœur, parti pris précis, sourire, incartade, hardiesse, bouquet de fleurs, orties, brioche = Monsieur d’Arvo vos textes sont des desserts ! Suis étudiante (essec) et je vous lis avec plaisir dans le métro.